Me contacter

Thierry Munière

Kinésiologue, Instructeur certifié Touch For Health

 

Gestion du stress
Libération émotionnelle
Développement personnel
Stages de formation


Tél : 07 77 07 42 00

Centre Les Fontaines
22, Rue Normandie Niemen
38130 Echirolles

Mél: kinesio@thierrymuniere.fr

Certifié par l'Institut Français de Kinésiologie Appliquée (IFKA) et L'International Kinesiology College (IKC)
Membre du Syndcat National  des Kinésiologues (SNK)

Buvez de l'eau !

 

Souvent négligée, une bonne hydratation est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Une perte hydrique de 10 à 12 % peut s’avérer mortelle. L’eau est essentielle à la vie. Pour maintenir une bonne hydratation, il faut boire de l’eau régulièrement tout au long de la journée.

Goutte d'eauBoire suffisamment nous aide à garder notre forme physique et mentale et participe à l’élimination des déchets de notre corps et permet d’hydrater notre organisme et notre peau.

 

L’eau représente entre 45% et 75% du poids total du corps, ce qui représente, pour un adulte de 70 kg, plus de 50 kg d’eau. On considère que le corps d’un nouveau né contient 75% d’eau tandis qu’un adulte 60% et une personne âgée 55%.  Les maigres ont une proportion d’eau plus importante par rapport au poids total car les tissus adipeux contiennent peu d’eau. C’est le cerveau qui en contient le plus (de l’ordre de 90%) !
Outre le fait d’être le constituant essentiel des cellules, l’eau remplit principalement plusieurs fonctions :

- elle entre dans la composition du sang, de la lymphe, de la salive et autres sécrétions.

- elle participe aux nombreuses réactions chimiques dans le fonctionnement de l’organisme,
- elle assure le transport des nutriments,

- elle permet l’élimination des déchets métaboliques,

- elle aide au maintien d’une température constante à l’intérieur du corps.

- elle permet la transmission des impulsions électriques indispensable dans l’activité nerveuse.

- elle participe à la lubrification des articulations.

On estime que le corps élimine 2,5L d’eau par jour  via les urines, les selles, la sueur et la respiration.

 

 

Pourquoi boire de l’eau ?

Boire l'eau du robinet

Les quantités d’eau éliminées varient en fonction de l’environnement atmosphérique et des activités physiques : un environnement sec et chaud, une activité sportive génère plus de transpiration. Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par les apports. La moitié de ces apports est assurée par l’alimentation, l’autre moitié par la boisson.

Hydrater l’organisme : les apports d’eau permettent d’en combler les pertes et d’assurer ainsi le bon fonctionnement de l’organisme. C’est aussi l’eau qui est à la base du fonctionnement et du renouvellement cellulaire. Une bonne hydratation améliore aussi la qualité de la peau !

Eliminer les toxines et les déchets grâce aux émonctoires (voies d’élimination des déchets) que sont les systèmes digestif, urinaire, respiratoire et la peau. L’eau favorise au maximum leur fonctionnement et draine l’organisme.

Aider à penser et à apprendre : Cet aspect est souvent méconnu.Boire est un coup de fouet instantané au cerveau car l’eau facilite la concentration, la mémoire, la coordination mentale et physique et les facultés d’apprentissage. Une bonne hydratation facilite le stockage et la restitution des informations, augmentant ainsi les performances intellectuelles. En effet, l’eau est essentielle aux transmissions électriques dans le système nerveux (c’est elle qui permet le changement de polarité des cellules, générant la propagation de l’influx nerveux).

Réduire le stress : L’eau aide à chasser le stress. A l’inverse, la déshydratation est un facteur important d’augmentation du stress.

Apporter de l’énergie : L’eau est un facteur déterminant dans l’apport de l’oxygène dans l’organisme. Elle augmente la capacité de l’hémoglobine à transporter l’oxygène. Elle humidifie les alvéoles pulmonaires pour que l’oxygène puisse passer dans le sang. Elle facilite aussi la digestion des aliments.

Les risques d’une déshydratation :

Les effets d’une déshydratation sont différents selon son degré : 
de 1 à 2% de déshydratation, les
 performances (physiques et intellectuelles) commencent déjà à diminuer ; 
de 2 à 4%, la baisse des performances deviennent gênantes : difficultés de concentration et des maux de tête peuvent apparaître ; 
de 4% à 9%, les performances peuvent diminuer de plus de 30%, les extrémités picotent et s’engourdissent ; confusions intellectuelles et verbales.
à 10%, le fonctionnement des organes est menacé ; 
au-delà de 15% de déshydratation, le pronostic vital est en jeu.

Le tout dernier signe de déshydratation est la sensation de bouche sèche.
Plus nous avançons en âge, plus la sensation de soif s’amenuise. Les risques de déshydratation augmentent en proportion. Il convient d’être particulièrement attentif aux personnes âgées. En effet, même avec la bouche sèche, elles peuvent ne pas ressentir la sensation de soif.

Côté pratique

  • L’eau pure est le seul liquide idéal car elle correspond aux nécessités profondes de l’organisme. Toutes les autres boissons ont des inconvénients. Les boissons sucrées (jus de fruits, soda, etc.) et alcoolisées favorisent la déshydratation car la digestion du sucre et de l’alcool demande beaucoup d’eau. Les boissons diurétiques (café, thé, bière, etc.) stimulent les pertes d’eau dans les urines et contribuent à augmenter l’apport de toxines. A noter que l’organisme traite les boissons autres que l’eau comme de la nourriture : de ce fait, elles contribuent moins efficacement à combler les besoins en eau.
  • Préférer l’eau de source à l’eau minérale qui pollue le corps par les minéraux non assimilés.
  • Il est préférable de boire de l’eau à température ambiante par petite quantité tout au long de la journée.
  • Sans contre indication médicale, traditionnellement, on calcule le besoin en eau à raison d’un demi litre par tranche de 25 kg de poids, et le double en cas de stress.
  • Boire préférentiellement en dehors des repas. Un excès d’eau dans les vingt minutes qui précèdent et suivent les repas risque de diluer les sucs gastriques.
Pour aller plus loin,
Dr Carla Hannaford : la gymnastique des neurones 
Paul et Gail Dennison : Brain Gym, le mouvement, clé de l’apprentissage
Sharon Promislow : Corps/mental, le bon tandem
F. Batmanghelidj: Votre corps réclame de l’eau
Pin It